Résidus d’ardoise sur les vignes


L’utilisation responsable de l’eau est plus que jamais d’actualité, et plus encore dans l’agriculture.

Le journal La Voz de Galicia fait état de nouvelles recherches sur la manière de réduire la consommation d’eau dans le secteur viticole. Ce projet pionnier en Espagne est mené conjointement par l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle et l’Institut des sciences de la vigne et du vin de La Rioja.

L’idée est de savoir si l’utilisation de déchets d’ardoise, permet de retenir l’eau dans le sol et de lutter ainsi contre les températures élevées qui provoquent, entre autres, une augmentation excessive de la teneur en alcool des raisins, altérant ainsi la qualité du vin.

La technique serait simple: placer les restes d’ardoise à la base de la vigne.

Il existe déjà un vignoble présentant ces caractéristiques dans la zone de Quiroga (Lugo) et bien qu’il soit encore en phase expérimentale (après 2 récoltes), les bénéfices se font déjà sentir:

  • rétention de l’humidité dans la vigne ;
  • aucune herbe ne pousse, donc aucun herbicide n’est utilisé ;

De plus, selon l’un des chercheurs, on observe que le processus de maturation des raisins est ralenti avec cette nouvelle technique et que la teneur en alcool du raisin est légèrement réduite par rapport aux raisins sans ardoise.

Si les résultats de la recherche sont concluants, il s’agirait d’une étape importante dans la gestion de l’irrigation des vignobles, mais nous trouverions également une nouvelle utilisation de l’ardoise naturelle, un matériau qui n’altère pas les caractéristiques de la vigne, ni les qualités du raisin.

Vin et ardoise, une bonne combinaison.

La Voz de Galicia – vigne avec de l’ardoise.

https://www.lavozdegalicia.es/noticia/somosagro/2022/10/17/restos-pizarra-reducir-impacto-cambio-climatico-vid/0003_202210P17C3991.htm

Source: la Voz de Galicia – 17/10/2022